Des territoires connectés

Des territoires connectés

Grâce aux réseaux de communication, il est désormais possible de communiquer, en tous points de la planète. Jeux video partagés depuis son salon, panneaux d’information à message variable sur l’autoroute, applications fonctionnant grâce à la géolocalisation…
Chaque jour de nouveaux usages se développent en matière de mobilité et d’échanges d’information. Quel que soit le terminal utilisé (smartphone, ordinateur, tablette, console vidéo…), de vastes réseaux, toujours plus performants permettent de communiquer en temps réel et d’échanger, en toute sécurité, de très gros volumes de données.

La transformation numérique de l’économie et de la société s’accélère. Les télécommunications sont devenues indispensables pour assurer l’attractivité des territoires, la performance des entreprises et le confort des usagers.

Déployer les infrastructures et assembler les technologies pour faciliter les communications

Pour construire des réseaux toujours plus performants, adaptés aux attentes des différents publics (particuliers, État et collectivités, industriels,…), différentes technologies sont disponibles.

Terrestres ou satellitaires, les liaisons hertziennes diffusent des signaux haute fréquence entre des relais (matérialisés par les antennes ou les paraboles que vous voyez au bord de l’autoroute ou sur les toits des immeubles), les centres de transit et les centres d’acheminement.

La couverture radio (wifi, 2G/3G/4G…) à l’intérieur (bâtiments, tunnels) et à l’extérieur (pylônes, supports urbains, toits-terrasses) se développent pour permettre l’accès aux télécommunications où que l’on se trouve.

Les réseaux par câbles (cuivre ou fibre optique) sont les plus utilisés. Pour permettre l’échange de très gros volumes de données, la France s’est dotée d’un plan visant à équiper 100 % du territoire en Très Haut Débit (THD) d’ici 2023. Ce réseau repose principalement sur le déploiement de la fibre optique. A terme, il supplantera le réseau cuivre.

Grâce au réseau à haut ou Très haut débit, les communications sont de plus en plus rapides et performantes. La technologie de la fibre optique se répand et permet de transporter les données à la vitesse de la lumière. L’utilisation de sources de lumière de longueurs d’ondes différentes permet la transmission de plusieurs types d’informations (textes, images, sons). La fibre optique permet d’atteindre un débit de 100 Mbits/s, soit environ 100 fois plus élevé que le réseau ADSL !

Spécialisées depuis longtemps dans l’installation des réseaux électriques extérieurs et intérieurs, les entreprises que représente le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (SERCE) ont développé un véritable savoir-faire dans la mise en place des réseaux de fibre optique. Elles assurent successivement les études, le déploiement horizontal (dans les rues) et vertical (dans les immeubles) ainsi que le raccordement jusque chez l’abonné (Fiber to the home, FttH).

> le Monteur raccordeur FttH

C’est quoi le FTTH (Fiber To The Home) ?
Lorsque la fibre est déployée du nœud de raccordement optique (là où les équipements de transmission de l’opérateur sont implantés) jusqu’à l’abonné, on parle de raccordement FttH (Fibre jusqu’à l’abonné, autrement dit jusqu’au logement/bureau). Le FttH repose sur un réseau entièrement en fibre optique, tandis que l’ADSL utilise des réseaux en cuivre associés à la fibre optique.

 

Les réseaux en fibre optique : tout un éventail de métiers !

Le savoir-faire des entreprises de génie électrique dans la construction des réseaux de distribution d’électricité, en aérien comme en souterrain, les positionne comme les interlocuteurs privilégiés des opérateurs et des collectivités locales pour l’aménagement numérique des territoires.

Le déploiement horizontal

Il consiste à amener un réseau de fibre jusqu’au point de mutualisation (PM) entre les différents opérateurs, point situé au pied de l’immeuble, en utilisant les infrastructures souterraines existantes qui accueillent actuellement les réseaux électriques et les réseaux de cuivre.

Le déploiement aérien de la boucle locale optique mutualisée

Dans les territoires ruraux, il mobilisera une part importante des supports aériens. La pérennité des déploiements aériens représente un enjeu technique majeur et la formation des installateurs à ces techniques est essentielle.

Le déploiement vertical

Il consiste à partir du pied de l’immeuble pour desservir tous les étages (technique des colonnes montantes), puis l’appartement de chaque abonné en mono-fibre (une fibre par logement) ou en multi-fibres (plusieurs fibres par logement).

Dans le cadre des objectifs affichés par la Mission Très Haut Débit du déploiement de la fibre optique en France d’ici 2022, l’Appui Technique Prospectif (ATP) a permis d’évaluer les besoins en compétences, emploi et formation de la filière. Cette étude a été actualisée en 2017 et a permis d’identifier un besoin de 22 000 emplois équivalents temps plein, pour accomplir le déploiement horizontal et vertical nécessaire pour répondre aux besoins du Plan France Très haut Débit.

 

Découvrez les enjeux du déploiement de la fibre optique en video ! Des emplois sont à pourvoir sur tout le territoire dans les métiers de la fibre optique !

Développer des réseaux de communication fiables, évolutifs et sécurisés pour rester mobile

La mobilité caractérise notre époque. Où que l’on soit, à l’extérieur, dans les transports ou dans un bureau, il faut pouvoir communiquer et resté joignable en permanence. Les espaces de travail deviennent modulaires et collaboratifs. Les réseaux de communication doivent offrir toute une gamme de services : connection Wifi, téléphonie IP, vidéoconférence, cloud computing, affichage dynamique…
Il faut donc mettre en œuvre et assembler différents technologies pour permettre la transmission des informations sur les différents terminaux (smartphones, tablettes, ordinateurs, etc.), en veillant à garantir la sécurité des transmissions.

C’est quoi le WiMax ?
Le WiMax est une technologie qui se développe depuis les années 2000. Sans fil et de longue distance, elle permet d’accéder à l’internet haut-débit. Les données sont transmises par voie hertziennes grâce aux antennes relais.

 

Concevoir un réseau de communication fiable nécessite de combiner une capacité, une couverture et une sécurité optimales grâce à l’intégration des technologies parmi les plus avancées. Cela exige une parfaite maîtrise des différents métiers et technologies, de la phase de conception à la maintenance en passant par le déploiement des infrastructures, la mise en service et l’activation des équipements actifs sur les réseaux fixes et mobiles.

Désormais le déploiement des infrastructures de communication s’accompagne d’une offre de solutions intégrées de réseaux multiservices et de vidéoprotection. Depuis la sélection des équipements les mieux adaptés aux besoins (caméras, routeurs, serveurs…) jusqu’aux logiciels des centres de supervision, les entreprises accompagnent les collectivités en proposant des solutions technologiques innovantes qui rendent intelligents les bâtiments et la ville (Smart City, Smart building).

 

Territoires-connectes-Poste-d-aiguillage