Métiers electricité travaux picto

Chef de chantier

« En tant que chef de chantier, je suis responsable de la bonne exécution des travaux. Je suis le premier sur le terrain pour préparer les travaux de la journée et je contrôle le travail de mon équipe. Je résous la plupart des problèmes techniques ou d’organisation.
Accessible en 1er emploi après un bac +2 : BTS en bâtiment ou travaux publics, ou après un DUT génie civil-construction durable, éventuellement complété par une licence professionnelle (1 an).

Activités principales

Une fonction de meneur d’hommes

Son objectif : réaliser le chantier dans les délais et en toute sécurité.
Le chef de chantier a une vision globale et l’esprit pratique : l’organisation d’un chantier implique de prendre en compte un ensemble de détails pratiques de façon autonome. Il sait anticiper, faire face à l’imprévu et gérer une équipe.
Le matériel doit être prêt au bon moment et le travail des équipes doit se conformer au planning. En toute sécurité et dans le respect de l’environnement, son équipe peut s’appuyer sur lui et trouver auprès de lui conseils et assistance technique.

Les missions du chef de chantier

Depuis la livraison des plans jusqu’à la réception des travaux :

  • Maîtriser les règles et les normes.
  • Analyser les plans et les schémas de l’installation électrique réalisés par le bureau d’études. En fonction de son analyse du terrain, il peut proposer des améliorations aux plans d’installation.
  • Définir la méthode de réalisation des travaux en collaboration avec le conducteur de travaux ou le chargé d’affaires.
  • Organiser, planifier le travail de l’équipe et gérer les moyens matériels.
  • Faire respecter les règles de sécurité.
  • Faire le lien entre le client et l’entreprise.
  • Réaliser la mise en service et contrôler la qualité des installations.
« À l’âge de 17 ans, j’ai commencé comme simple apprenti, en tant que monteur électricien, puis j’ai gravi les échelons. À 25 ans, me voilà promu chef d’équipe, puis chef de chantier, il y a un an ! J’ai bien sûr suivi des formations complémentaires financées par l’entreprise. Ce métier demande  beaucoup d’organisation, de sens du relationnel et de la réactivité. Pour moi, pas question de travailler enfermé dans un bureau !
La semaine précédant le chantier, je dois prévoir un planning précis des tâches et veiller à faire passer le message aux Chefs d’Équipe et aux Monteurs. Comme au rugby, c’est moi qui définit la stratégie de mes gars. Parfois je dois m’imposer mais je n’ai jamais eu de problème, car je suis moi-même passé par là et je connais leurs difficultés ! Tous les soirs et les week end on laisse le chantier propre et sécurisé. À la fin, avec l’équipe, on est fier de notre travail et on apprécie quand le patron nous nous félicite ! ! !
 »
(Olivier, 30 ans, chef de chantier)

L’environnement de travail

Les sites d’intervention

Les chantiers concernent tous les secteurs d’activité : réseaux et infrastructures, bâtiments et industrie. En fonction du domaine d’activité, il peut être plus ou moins amené à faire des déplacements. Le chef de chantier est un homme de terrain : les travaux se déroulent soit à l’extérieur soit dans des bâtiments ou sur des sites industriels. Il intervient sur des constructions neuves ou  dans le cadre de rénovations.

Les conditions

Le travail s’effectue sur des chantiers de une à plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Le chef de chantier dispose la plupart du temps d’un bureau sur le site d’intervention. Les outils de communication numériques lui permettent d’échanger rapidement avec ses interlocuteurs.

Les interlocuteurs

Représentant l’entreprise sur le chantier auprès des clients, il est à leur écoute, argumente sur les choix techniques et fait preuve de diplomatie. En fonction des projets, ses clients sont :

  •   pour les réseaux et infrastructures : les collectivités locales, syndicats d’énergie et donneurs d’ordre (RTE, Enedis, opérateurs de télécommunications SNCF Réseau, etc.) ;
  •   pour les industriels : automobile, agro-alimentaire, pharmacie, électronique, etc. ;
  •   pour le bâtiment : l’État, les collectivités locales, les bailleurs sociaux ainsi que les gestionnaires de bâtiments tertiaires, publics ou privés.

L’évolution professionnelle

Après quelques années d’expérience, le chef de chantier peut accéder au poste de conducteur de travaux.

Vos compétences

  • Maîtrise des normes et des consignes de sécurité.
  • Solides compétences en automatismes pour travailler dans les secteurs industriels ou tertiaires.
  • Maîtrise des nouvelles technologies numériques (Information et télécommunication).
  • Compétences en management.

Vos qualités

  • Méthode et organisation.
  • Meneur d’hommes.
  • Réactivité et sens de l’anticipation.
  • Diplomatie.
  • Capacité d’adaptation.
  • Sens du relationnel.