AGENT ET TECHNICIEN DE MAINTENANCE EN GÉNIE CLIMATIQUE
Métiers electricité travaux picto

Agent et technicien de maintenance en génie climatique

Je suis chargé de réaliser la maintenance des systèmes de chauffage et de climatisation dans les bâtiments tertiaires et industrielles et d’optimiser leur fonctionnement.

Activités principales

La fonction de l’agent et du technicien de maintenance en génie climatique

L’agent procède à la maintenance corrective et préventive de tout ou partie des installations climatiques.

Le technicien est en charge du bon fonctionnement et assure l’optimisation des installations de génie climatique ainsi que des systèmes des énergies renouvelables (cogénération, pompes à chaleur, etc.).

Le technicien est un manager et un gestionnaire d’équipe qui encadre une équipe composée d’agents de maintenance. Il peut, selon les cas, être en charge d’un secteur géographique englobant plusieurs sites ou être affecté à un site de grande taille (industriel, par exemple).

Ils sont les spécialistes des appareils qui diffusent l’air chaud ou froid des systèmes de ventilation. Ils mettent en place les différents éléments constitutifs d’une installation (centrale de production d’air chaud/froid, conduits, filtres, dispositif de pilotage et de programmation, etc.).

Ils veillent à dimensionner l’installation selon la fonction du bâtiment et selon l’usage des personnes qui y résident.

Ils sont particulièrement vigilants au débit, aux conditions hygrométriques et à la qualité de l’air diffusé. La propreté des composants du circuit est essentielle pour éviter le développement de bactéries ou autres souches pathogènes qui seraient très facilement diffusées par le système de traitement d’air et pourraient avoir des conséquences sanitaires graves.

Leurs missions dans le concret

Le technicien

  • Réaliser le bilan thermique d’un lieu.
  • Etablir des plans de maintenance préventive.
  • Planifier les opérations d’entretien des équipements techniques assurant la climatisation, le chauffage ou la ventilation des locaux.
  • Manager l’équipe : définir les modalités d’intervention, rédiger les fiches de travaux et répartir les tâches entre les équipes disponibles.
  • Apporter une expertise et une assistance technique lors d’interventions complexes.
  • Conseiller la clientèle et proposer des solutions pour améliorer les performances énergétiques d’une installation.

L’agent

  • Participer à l’élaboration des plans et schémas de maintenance.
  • Détecter les pannes et diagnostiquer les dysfonctionnements.
  • Exécuter les réparations et les travaux programmés et assurer la remise en service.
  • Renseigner les documents de maintenance dans le plus strict respect des consignes de sécurité.

 

« Après un  BP en installateur, dépanneur en froid et conditionnement d’air passé en alternance, j’ai continué par un BAC Pro énergies, puis un BTS fluides et énergies. Je n’ai eu aucun mal à trouver un emploi et j’encadre aujourd’hui une équipe de dix agents. Deux fois par semaine, j’interviens dans une clinique pour y superviser la maintenance globale. Mon rôle est essentiel car je dois veiller à ce que les bactéries ne se développent pas ! J’aime ce métier car je touche à tout : chaud, froid et plomberie également. Je suis en contact avec les clients et je manage mon équipe, et je bouge beaucoup la plupart du temps. Par contre, il faut être réactif, car s’il y a une panne, il faut savoir réagir vite et bien ! »
(Ludovic, 35 ans technicien de maintenance en génie climatique)

L’environnement professionnel

Les sites d’intervention

Dans le secteur agricole : bâtiment d’élevage intensif, serres horticoles, laboratoires de préparation alimentaire.

Dans le secteur industriel  : ateliers de production et d’assemblage, laboratoires de recherche.

Dans le secteur tertiaire : bureaux, commerces et centres commerciaux, parking, hôpitaux, centres d’hébergement, hôtels, lieux de restauration, aéroports, gares, complexes sportifs, lieux culturels.

Certains lieux sont dits “sensibles” et font l’objet de contrôles particulièrement drastiques : en milieu hospitalier par exemple, dans certains laboratoires de recherche ou encore dans les “salles blanches” des entreprises informatiques dont les équipements extrêmement fragiles.

Les interlocuteurs

En fonction de ses compétences et de son expérience professionnelle, l’agent peut évoluer vers la coordination d’équipe.

Le technicien encadre une petite équipe d’agents de maintenance. Suivant la taille de l’entreprise, il est placé sous l’autorité d’un ingénieur, d’un responsable d’agence ou d’un directeur régional.

Le technicien de maintenance en génie climatique saura plus particulièrement écouter le client, justifier les choix techniques, préconiser d’éventuelles solutions plus performantes afin de gagner en efficacité énergétique et éventuellement faire preuve de diplomatie.

Pour les réseaux et infrastructures : les collectivités locales, syndicats d’énergie et grands donneurs d’ordre (RTE, Enedis, Orange, SNCF réseaux…).

Pour le secteur de l’industrie : les industriels.

Pour le secteur du bâtiment : l’Etat, les collectivités territoriales (régions, départements, métropole, commune), les bailleurs sociaux ainsi que les exploitants de bâtiments tertiaires, publics ou privées.

L’évolution professionnelle

Les capacités d’autonomie, d’initiatives et les compétences techniques de l‘agent de main- tenance peuvent lui permettre d’accéder au poste de technicien de maintenance.

Une fois parvenu à ce niveau, le technicien peut avoir accès au poste de responsable de maintenance de site.

Vos compétences

  • Connaître les bases d’une ou des technologies connexes (thermique, hydraulique, mécanique, automatisme, électrotechnique, soudage, etc.).
  • Connaissances techniques de la plomberie.
  • Savoir manipuler les appareils de contrôle de pressions, de températures, de débits et de régulation.
  • Savoir lire et exploiter les documents techniques
  • Connaître les normes de sécurité et règlements techniques
  • Avoir une expérience du conseil en clientèle.

Vos qualités

  • Sens du relationnel et du service.
  • Organisé et rigoureux.
  • Faire preuve d’initiatives et d’anticipation.
  • Être mobile, déplacements fréquents.
  • Savoir s’adapter aux technologies et matériels nouveaux.