Foire aux questions

•> J’ai arrêté mes études avant le bac. Est ce que je peux me réorienter dans les métiers de l’électricité et de la climatisation ? 
Oui, en se réorientant vers un CAP ou un BEP dans un premier temps ou bien même en suivant une formation continue (pour les personnes âgées plus de 26 ans). La rubrique « Là où tu peux te former » permet d’identifier les établissements offrant ce niveau de formation.
•> Comment trouver une formation aux métiers de l’électricité et de la climatisation ?
La rubrique "Là où se former ?"/ les lieux de formation est un bon moyen de trouver une formation. Une sélection d’établissements préparant aux métiers de l’électricité et de la climatisation est consultable : cette sélection est interrogeable à partir de différents critères (géographiques, diplômes ou métiers).
Pour améliorer sa connaissance des métiers, rendez-vous à la rubrique "Tout ce que tu peux faire comme métier"/ les métiers où des fiches synthétiques donnent un premier aperçu illustrés par de nombreux témoignages.
•> Comment trouver un stage dans une entreprise d’électricité ou de climatisation ?
Il convient de contacter directement les entreprises, soit en passant par les pages Ressources Humaines de leur site Internet (cf. rubrique "Liens"), soit en téléphonant directement au responsable stage de l’entreprise. Leurs coordonnées sont disponibles dans la rubrique « là où tu peux travailler » en cliquant sur le lien "Annuaire des adhérents du SERCE".
•> Je suis une fille. Les métiers de l’électricité et de la climatisation me sont-ils accessibles ? A quels postes ?
Oui. Les filles sont de plus en plus présentes dans les métiers de l’électricité et de la climatisation. Elles sont aussi très bien intégrées. Tous les postes sont accessibles aux filles. Elles sont même recherchées, dans des postes d’encadrement, pour leur autonomie et leur capacité d’adaptation.
•> Je ne suis pas très bon/bonne en anglais. Est-ce important de parler une langue étrangère ?
Pour certaines fonctions d'encadrement ou le commercial, la connaissance d'une langue étrangère, notamment l’anglais, est plus que recommandée. Au niveau ingénieur, elle est même indispensable. Certains métiers peuvent en effet s'effectuer dans le cadre de projets internationaux et il est alors nécessaire de bien maîtriser au moins l'anglais pour échanger avec d'autres collaborateurs.

•> Le secteur de l’électricité et de la climatisation a-t-il de l’avenir ? Et à la fin de mes études, la filière recrutera-t-elle toujours ?

Les métiers de l’électricité et de la climatisation recrutent fortement depuis ces dernières années et ont encore de belles perspectives pour les années à venir.
En effet, le secteur se développe compte tenu de :

  • l’évolution des technologies et l’apparition de nouvelles sources d'énergies, renouvelables notamment.
  • la demande accrue dans le domaine des télécommunications, y compris dans l'équipement des bâtiments "communicants" grâce au numérique, au câble, à l’Adsl, à la fibre optique...
  • le nouvel enjeu de l’efficacité énergétique, avec la remise aux normes des anciens bâtiments et la maintenance des nouveaux pour aller dans le sens des directives européennes et du Grenelle de l'environnement. Il s'agit de rendre les installations moins consommatrices en électricité et de permettre aux équipements de fonctionner de façon optimisée.

Tous ces changements s’accompagnent d’un recrutement massif, à tous les niveaux de compétences et dans toutes les filières (commerciales, travaux, études) notamment en raison des départs en retraite des salariés (nombreux dans le secteur, compte tenu de la moyenne d’âge) De plus, l’électricité et la climatisation sont des secteurs qui ne délocalisent pas, car ce sont des marchés de proximité (sauf dans certains secteurs industriels).

•> En quoi les nouvelles technologies font-elles évoluer les métiers d’électricien et de climaticien ?
Si ces métiers sont beaucoup moins difficiles qu’avant, au niveau des conditions de travail, ils sont plus complexes et nécessitent des connaissances dans de nombreux domaines comme la thermique, l'électrotechnique, l'aéraulique, la mécanique, dans les matériaux ou les nouvelles technologies de communication (informatique, télécoms, échanges de données)... En effet, avec le câble et le satellite, le Wifi et l’Adsl, toutes les installations changent et évoluent très vite. Les technologies évoluent et le métier avec !
•> Quel est le rapport entre les énergies renouvelables et les métiers de l’électricité et de la climatisation ?
Ce sont les entreprises d’électricité qui installent et raccordent le réseau électrique. Les économies d’énergie étant au cœur des préoccupations, les énergies renouvelables sont un marché qui s’ouvre. En produisant de la chaleur (bois, biomasse, solaire) ou en utilisant la force mécanique (vent, eau), une turbine produit de l'électricité. Les professionnels du génie électrique installent, raccordent les équipements, exploitent et maintiennent les installations.
L’efficacité énergétique est un autre domaine dans lequel nos entreprises interviennent en offrant des services qui permettent de réaliser des économies d'énergies tout en maintenant la productivité et les conditions optimales d'utilisation des différents équipements concernés.
C'est un domaine très demandeur et riche en opportunités qui répond aux préoccupations environnementales décidées au niveau européen et par le Grenelle de l'environnement pour assurer un développement durable.
•> Quel sera mon salaire en tant que débutant ?
Difficile à dire ! Cela dépend de la fonction, de l’entreprise et de sa politique salariale. Le salaire variera en fonction de la convention collective ou des accords d'entreprise signés entre les syndicats et la direction. Certaines entreprises font par ailleurs bénéficier leurs salariés de primes ou autres gratifications. Un jeune débutant peut toutefois espérer gravir rapidement les échelons s'il fait preuve de motivation et de rigueur dans son travail.
•> Peut-on évoluer rapidement ?
Oui, les possibilités d’évolution sont nombreuses, à la fois au sein d'une même filière (technico-commerciale, travaux ou études) ou de façon transverse dans certains cas. Tout dépend de la structure de l’entreprise et de l’implication dans son travail du salarié.
•> J’aimerais travailler à l’étranger : est-ce possible ?

Oui, il est tout à fait possible de travailler à l’étranger, plus particulièrement pour les ingénieurs chargés de projets internationaux, au sein des filiales des grands groupes, si ceux-ci offrent des possibilités de mutation ou d’évolution, par exemple.

•> Le SERCE, à l'origine de ce site, est un syndicat professionnel d’entreprises. A quoi sert un syndicat professionnel ?
Le SERCE est le syndicat professionnel représentant les entreprises de génie électrique et climatique. Un syndicat professionnel fédère plusieurs entreprises entre elles et représente les intérêts d'entreprises qui travaillent dans le même secteur et qui, même si elles sont en concurrence sur les marchés, ont intérêt à faire valoir leurs spécificités vis à vis d'autres métiers ou secteurs. En général un syndicat professionnel intervient dans le domaine social, économique, technique, réglementaire et normatif en parlant d’une seule voix auprès des pouvoirs publics, des représentations syndicales ou des organisations institutionnelles.
•> Comment prendre contact avec les entreprises adhérentes du SERCE ?
L’annuaire des entreprises est consultable en ligne, dans la rubrique "Là où tu peux travailler"/ les marchés. Toutes les coordonnées des entreprises adhérentes du SERCE y figurent.
•> Je ne trouve pas de réponse à ma question.
Une solution : utiliser le formulaire de contact pour nous poser une question en direct.